Merci d'indiquer une adresse valide :-)

LA RECO > DAZED BY THE HAZE

The Rover : décryptage en trois plans

culture

C'est la catchline extrêmement efficace du nouveau film de David Michôd ("Animal Kingdom"), présenté à Cannes en mai dernier. Le réalisateur australien livre une merveille visuelle et scénaristique sur la nature humaine et la force du désespoir qui fait terriblement écho à la dureté du monde.

David Michôd s'appuie sur le poême apocalyptique de William Butler Yeats, La seconde venue ("The Second Coming"), dont les vers ("L'anarchie se déchaîne sur le monde") renvoient à l'atmosphère délétère du film.

Désert australien. Eric (Guy Pearce) a tout perdu. Son unique possession : sa voiture.

Un gang de passage décide de la lui voler.

Rongé par la colère, il se lance à leur poursuite dans un périple où il croise tour à tour des locaux apeurés, violents ou étranges.
Son seul espoir de les retrouver : le jeune Rey (Robert Pattinson), frère d'un membre du gang abandonné sur place après s'être pris une balle.

Les deux hommes embarquent alors pour un voyage à la conclusion incertaine.






3 PLANS, 3 MOMENTS-CLES DU FILM




PLAN 1
La raison de ce futur post-apocalyptique.
Les mines encore en activité attirent les hommes les plus dangereux, 10 ans après un crash économique majeur. Le désert est une zone de non-droit où tout citoyen qui se respecte est armé, miné par l'angoisse constante d'une agression. Le dollar australien n'a plus aucune valeur, les étals sont vides, la mort rôde.
Guy Pearce, abîmé, sale, fait face à ce spectacle de désolation.




PLAN 2
La colonne vertébrale du film ou la cohabitation forcée de Pearce et Pattinson, qui vire souvent à l'affrontement.
Etrange voyage à la poursuite de ceux qui ont volé à Pearce tout ce qui lui restait.
Les deux hommes perdus au milieu du désert, comme ils le sont eux-mêmes, psychologiquement.




PLAN 3
Le pick-up filmé au ralenti, progressant dans une obscure ville perdue au milieu du désert s'apparente à un cortège funèbre. La mort plane tout au long du film.
La course-poursuite semble prendre fin ici, avec ce ralenti dont la douceur dénote et emmène le spectateur vers un final inquiétant.



Leonard-A Shelby


Crédits Affiche : Metropolitan




S'inscrire à la newsletter

Romuald & Madji’k - Fastlane EP

Romuald & Madji’k - Fastlane EP

C'est souvent en cette période caniculaire et à la faveur des événements...

Rematez "Daft Punk Unchained"

Rematez "Daft Punk Unchained"

Diffusé sur Canal+, le documentaire retraçant l'histoire du duo formé par...

Bleu Toucan : le clip de 'Imagine'

Bleu Toucan : le clip de 'Imagine'

On évoquait ici il y a quelques temps la sortie du premier EP du duo...